Charybde et Scylla

Station fedmark Agoze, placid region

Dix jours que Saya ne pilotais pratiquement plus.
Elle était en train de finaliser l’ouverture de la première franchise du Hellgate.
Et franchement ça n’avait pas été évident, d’abord obtenir sa license, alors qu’elle était Caldari…Dans une milice Gallente.
Et là, elle s’était confrontée à la paperasse la plus longue et chiante de toute sa carrière de capsuler.
Impossible de déleguer tout ça…

Elle avait loué le local sans problème par contre, du moment qu’elle payait rubis sur l’ongle.
Tout le mobilier, le stock était déjà en place.
Elle attendait juste sa putain de license.

Quelqu’un frappa à la porte.
Surprise elle alla ouvrir.
Un membre des IFB était là, seul. Lunette noire et Vilaine cicatrice sur le cou.

« – Hummm, salut
– Salut Saya.
– Baron, c’est ça. C’est pas encore ouvert, au cas ou tu voudrais être mon premier client.
– J’ai ta license.
– Ha ben ça !
– Ca sera 20 % de tes benefs ».

Saya explosa de rire

« – Tu plaisantes bien sur.
– Non.
– Ecoute coco, des mecs qui ont essayés de me baiser j’en ai connu plein. La plupart sont dans des cryotank en attendant qu’on les décongèle. Alors fais pas chier le lapin blanc, une guerre ouverte dans la corp ne serai pas une bonne idée.
– …J’ai des relations.
– Mouais. Moi aussi, Baron. On evite l’escalade, tu détestes les gens, moi je les considère comme des cibles. Je suis sure qu’on va trouver un accord.
– Tu proposes quoi ?
– Tu investis dans le Hellgate et je te files une part des benefs en fonction de ta participation. Honnête, propre.
– Pourquoi pas…
– On a un accord Monsieur « tous des cons », vivre libre et mourir. »

Il la regarda se demandant si elle bluffait, mais elle avait l’air sérieuse.

Il lui balança une liasse d’isk.

« – Ok, Lapin Blanc. Tu me baises, je te pod, et ensuite je brule ton clone.
– C’est un accord! »

Elle lui servit un verre.
Ils burent cul sec.
Ils s’installèrent à une table.
« – Au fait Baron, tu as vu les nouvelles ?
– ah oui, Concord qui bride des ships ?
– Ouais, reste que l’ishtar a encore de beaux jours devant lui. J’ai la chance d’en avoir piloté son controle des drones était abusé, un peu comme les T3 hyper tanky qu’on croisait qu’en j’étais en null.
– Ils semblerait aussi qu’ils accentuent l’aide aux nouveaux pilotes.
– Oui, c’est bien ça. Ca va nous faire plein de nouvelles cibles !
– Buvons à ça.
– Sec Baron ! »

Ils continuèrent à boire jusqu’au bout de la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.