Cloud ring me voilà !

Quelque part dans cloud ring.

Le soleil se reflétait sur la citadelle, le taranis s’approchait et docka, un grain de sable face à une falaise.
La pilote arrima son inty et en descendit, elle s’étira longuement.
Elle embarqua son sac et s’enfonça dans les coursives.

Une cabine anonyme l’attendait, elle jeta son sac laissa tomber ses fringues et prit une longue douche bien méritée.

Elle commanda un repas sur le pouce (des nouilles) et commença à trifouiller sa console.
Au bout de dix minutes, son visage s’éclaira.
Evidemment qu’une annexe du twitty avait ouvert ici !
Elle laissa les nouilles sans gout à moitié finies sur la table et fonça vers le repaire des alcooliques plus anonymes depuis longtemps.
Le bar s’était installé dans un local exigu mais Elle y retrouva la même ambiance que dans Fade, ça sentait un doux mélange de fumée, de sueur et de testostérone.
Elle s’assit au bar.

« – Et ben ça alors ! Ca ne serait y pas cette petite emmerdeuse de Saya ? Je te croyais morte depuis le temps.
– Oui Bob, je suis de retour après des mois…C’est la dernière fois que j’aide ma soeur elle nous a foutu dans une grosse merde et ça ne fait qu’une semaine que les bounty hunters nous ont lachés le train…
– Je te sers un blackhole ?
– Bien tassé oui, et laisse moi une bouteille de ta réserve, la soirée va être agitée !
– Agitée ? Tu casses rien hein, le mobilier est neuf.
– Non t’inquiètes, je te promet d’être sage. En passant tu cherches pas une serveuse ?
– Tu commences demain soir Saya.
– Cool, mon entretien d’embauche le plus rapide de ma vie ! »
Bob sourit et passa au client suivant.

Saya descendit son blackhole en deux gorgées et commença à regarder si elle ne trouvait pas un compagnon de boisson pour la soirée. Quasiment que des Be-fr. Cool.
Elle entraperçu Hekto, Big Up et quelques autres mais ils ne firent que passer.
Finalement elle embarqua sa bouteille à moitié vide et passa aux docks.
Ses ships n’arriveraient que dans quelques jours, il lui fallait un petit cruiser…Son choix se porta pour un VNI.
Allez hop, on va prendre la température du coin, elle dedocka et fonça vers un repaire de serpentis pour retrouver ses marques…
Pas assez attentive, au bout de 5 minutes elle dockait en capsule…
Si on compte l’alcool, le fait qu’elle était rouillée, en ship pve et qu’on ajoute l’oubli d’allumage des comms pour appeler à l’aide, on obtient la perte de VNI la plus rapide de l’histoire…
Saya fonça dans son taranis, finalement tuer des pirates c’est pas marrant. Une fleet se forme et la chasse commence.
Le vilain stratios à l’origine de la disparition de son VNI mordra à l’appat d’une bait et sera transformé en débris flottant.

Bien fait ! Un juste retour des choses.

La fleet des be-fr chasse dans le système histoire de marquer son territoire.
Rapidement quelques kills tombent.

Le taranis c’est bien mais un truc un peu plus lourd ne fera pas de mal.

Et c’est aux commandes d’un cynabal presque neuf, presque pas volé que Saya s’élance à nouveau dans l’espace de cloud ring.

Au final, pour reprendre les bonne habitudes, 2.7b de kill dans la soirée.
Mais la fatigue se fait sentir, la bouteille vide et le moral gonflé à bloc, il est temps de chasser un autre type de cible au Twitty !!

Une réflexion au sujet de « Cloud ring me voilà ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *