Dans l’espace, personne ne vous entends tousser.

YC116 22 octobre

Dans l’espace, personne ne vous entends tousser…

Réveil difficile aujourd’hui, j’ai de la fièvre, je tousse…complètement embrumée après le café et la cloppe…ça va être une journée difficile, je le sens.

Je prends mon temps, je gère mes PI et mes commandes de ships, un ami vient m’aider pour la logistique et ramène mes prods pour honorer les commandes de l’allliance, on est en guerre et mon ship industriel n’est pas adapté. Je ne veux pas honorer le killboard d’un ennemi avec un kill facile.
Bon, il est temps de passer aux choses sérieuses, je saute dans mon pod, mon choix se porte sur mon daredevil aujourd’hui. C’est un ship bourrin mais que je trouve difficile à maitriser. Je vais aller m’entrainer sur ma gate favorite.

Cette fois je suis en communication audio et en fleet pour appeler du backup si besoin, pas folle la guêpe, on ne me la fera pas encore par derrière aujourd’hui.

Une alerte com, l’un de nos corpmate a pointé un hurricane rouge dans un système proche, je change de ship et sort mon pti phantasm, c’est un joli ship mais envahi de toiles d’araignée…Je burn la gate, on jump le hurricane est encore pointé et on tombe dessus à gun raccourcis…drones, laser, minigun, tout le monde s’y met, le hurricane fume et explose dans une pluie d’étincelles, c’est beau…

Je retrouve mon daredevil et hop, je vais camper, j’ai la tête lourde et mes réflexes ne sont pas au top. Je dors à moitié sur mon scan quand je repère un venture…S’il tombe dans la bulle pas de prob mais sinon je vais avoir du mal à le garder pour le détruire…Il land je jump dessus, pointé. Deux rafales et boum ! Je capte le pod avec de la chance…décidemment je gère encore mal mes trajectoires et l’inertie de ces ships rapides…Je me remets en visu. Je continue à attendre…
Un vexor navy apparait en visu, et land en plein dans une bulle…OUAIIIIISSSSSSSSS mais non. Daredevil contre drone boat faction ? Ah non pas envie de perdre mon ship connement cette fois. Je burn station et je sors mon augoror navy, ca va chier des bulles.
Etonnement le vexor est encore sur bulle…je jump sur lui, il part en safe ? Tiens bizarre je pensais vraiment qu’l engagerait. Allez appel sur com « et les poteaux on le déboite ? »
Scan de safe il part quand on jump sur lui…hum je jump portal au cas où…non…Et là appel sur com « il est revenu sur son safe !! »
Je vous passe le massacre qui s’en ai suivi par égard pour les âmes sensibles, je pense qu’un gangbang dans une prison amarr doit être moins violent…

Je retourne en station pour manger devant mes écrans de contrôle, ah oui je mange dans mon pod, vous verriez le bordel…Un nouveau neutre en local, hummmm allez je sors et je burn la gate bullée (on sait jamais), un tayra au scan hummmmmmmm y’a bon. Il a land sur une bulle et est en train de faire demi tour mais je jump et je le pointe avant qu’il ne se barre, c’était juste, c’est pas une flèche mon augoror…Le pauvre industriel ne peut rien faire et je le transforme en boule de plasma ruisselante…Le pod arrive à se barrer, je n’étais plus en bulle et pas le temps de pointer.
Je le loot quand même : du noxcium, ça me servira pour ma prod. Quelqu’un balance que j’ai une drôle technique de minage sur le canal, j’avoue que ça me fais marrer.
D’un coté ça lui apprendra à pourrir ma pause repas à ce neutre…
5 kills en une heure…c’est un bon début.

Ce soir gros roaming Frig size. Je prepare mon kérès, un electronic attack ship qui pointe loin et vite, je vide toute la merde de mon pod…Vais avoir besoin de place pour piloter correctement, déjà que je ne suis pas en forme. Ah tiens une capote usagée ??? J’avais du trop boire l’autre soir…

On form up et on décolle vers un wormhole, c’est une sorte de trou spacio temporel qui peut mener un peu n’importe où…
On jump et nous voilà dans une région inconnue, pas de réparation possible, pas de réappro. Je kiff le plan « on part et si on rentre c’est un miracle ». Sérieux j’aime bien.
Belle fleet de 20 personnes ce soir, on se croirait dans un bus en heure de pointe, je ne suis pas habituée…
On est dans Providence, on cherche le kill, on a faim, on veut que sa saigne…Du sang et des larmes voilà c e qu’il me faut.
On commence à avancer, deux trois kills de ptis ships…FC ON A FAIM !!
On rate une fleet de peu, notre scout galère mais franchement je ne sais déjà pas comment il fait, première fleet à scouter, dans une région inconnue, avec 20 furieux qui n’attendent que de massacrer la veuve et l’orphelin qui poussent derrière, la pression de vouloir bien faire…C’est pas pour rien que je ne scoute jamais.
Je respecte.
On le perd…plus de scout. RIP.
Bon on continue quand même, on accroche une fleet de 4 cruisers et un inty…On gère super bien, la logi nous sauve la vie plusieurs fois. Merci à ces pilotes qui œuvrent dans l’ombre mais sans qui aucune fleet n’est possible. On enchaine sur un pauvre indus qui faisait son PI…Pas de bol.
Un vulture et un vexor nous jump dessus, ils engagent…Les malheureux…Ils tankent bien mais rien n’y fait, ils succombent l’un après l’autres sous les piqures des AS…On perd deux amis en frégate techI, trop de dps, pas assez de résist…
Tout le monde commence à fatiguer, on a besoin d’une pause.

Soudain le scout de remplacement détecte un marauder, un vargur qui jumpe sur notre gate…ON ENGAGE, grosse poussée dde boost pour tout le monde.
C’est un dur combat, surtout qu’un allié du pilote débarque avec un golem…On tient, on tient, on arrive à mettre le vargur à 50% d’armor, on y croit.
Mais on commence à perdre du monde… BEEEEEEEEPPPPP ptain il faut que je…BOUM…broadcast…Pas eu le temps, je suis déboussolée, l’éjection du pod a été violente…Je reprends mes espris et je warp en visu, pod sauvé, les autres commencent à désengager.
On l’a pas eu mais c’était un beau combat, on peut être fiers.

On jump en espace sécurisé, tout le monde souffle un peu. J’ai la tête lourde et les yeux qui se ferment. Je m’achète un inty, je ne le fitte même pas.
Je quitte la fleet avec un au revoir et je burn vers la maison…28 jumps…
J’arrive en station, je suis fatiguée, courbaturée mais étrangement contente, mes yeux brillent encore des reflets du métal fondu.
CA C’ETAIT DU ROAMING QUI DECHIRE.
Une quinte de toux me rappelle qu’il est temps d’aller me coucher, la journée de demain sera encore pleine de surprise…

Dans l’espace, personne ne vous entends tousser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.