Fucking hardware !

Saya avait décidé de travailler au Twitty plutôt que de remonter une franchise du Hellgate sur Fade. D’abord par flemme de recruter de nouveaux employés, ensuite parce que le bar de Bob suffisait amplement à l’épanchement alcoolique des braves du coin.
Elle avait donc approché Bob qui ne refusa pas son aide pour servir derrière le comptoir tant qu’elle ne tuait pas les clients.
Bon ne tuer personne ça avait été facile, par contre y penser ça avait été plus dur.
Finalement Saya avait trouvé quelques personnes bien attachantes parmi les braves. Entre deux services elle était toujours occupée.

SCRAMBLE !
Saya lâche son torchon, croise le regard de Bob qui lui fait signe de foncer, elle court vers les docks et saute dans son pod.
Le plugging lui arracha un cri de souffrance.
Pas normal ça…
Des alarmes visuelles et sonores retentissent soudain, juste le temps de lire malfunction avant de tomber dans les pommes.

Nuit, jour, nuit, jour.
Saya émerge dans une salle aseptisée, elle se tape une migraine terrible, aucun souvenir d’avoir picolé pourtant…
Un infirmière se pointe.
« – Bonjour Saya, tu es réveillée ?
– Moui…Il se passe quoi là, et qu’est ce que je fous ici ?
– Problème d’interface, tes implants sont cramés. Tout est parti en sucette et tu t’es retrouvée ici après extraction d’urgence.
– Ca fait combien de temps ?
– Presque une semaine.
– Ah quand même !
– Te plains pas, certains ne s’en remettent jamais. Tu es à nouveau physiquement opérationnelle !
– Je peux piloter quand ?
– Comment ça piloter ? J’ai dit que tu étais physiquement opérationnelle, mais piloter ça ne va pas être possible, tu n’es plus implantée Saya, pour toi c’est fini les virées dans l’espace.
– Impossible…Je ne sais faire que ça. Il n’y a pas un moyen ? Il y a toujours un moyen…
– Hé bien ta sauvegarde de cloning est effacée, tes implants de connexion sont grillés, on a déjà sauvé ce qu’il reste de tes neurones… »
Saya garda le silence
Elle se leva et enfila sa veste. Elle était sous le choc.
Elle erra quelques heures dans les coursives, puis se pointa au titty pour reprendre du service et cramer les neurones qu’il lui restait.

Bob l’accueillit chaleureusement, ce soir elle ne paierait pas ses consos. Il sortit même sa bouteille de réserve spéciale. Une cuvée tellement spéciale que la moitié de ceux qui y avait gouté avaient du finir aveugles !
Au fil de la soirée, Saya sombra dans un mutisme inquiétant.
« – Bon ma grande, ça suffit de broyer du noir.
– Piloter c’est tout ce que j’avais Bob. »
Il la regarda dans les yeux. On y lisait une compréhension étonnante.
« – Tu as peut être une chance mais elle est infime, et tu dois être bien sûre avant.
– ?
– J’ai une connaissance qui pourrait te bidouiller un truc, mais ça va te couter cher et surtout si ça foire…Tu risques de finir aussi vive qu’un fedo.
– On y va. Je n’ai rien à perdre, je préfère finir comme un grenouille décérébrée qu’à user mes chaussures dans les coursives sans pouvoir reprendre les commandes.
– C’est bien ce que je craignais. Présente toi à cette adresse. Tu seras attendue.
– C’est tout ?
– Oui c’est tout.
– Merci Bob !
– Tu me diras merci si tu reviens. »

Saya s’enfonça dans les entrailles de la station et finit par trouver la boutique à l’adresse indiquée.
« Le netrunner retro computing »
Elle entra et se retrouva au milieu d’un fatras de machines d’un autre age.
Une sonnette était posée sur le comptoir…
Elle appuya dessus au bout de dix minutes d’attente.
Un homme entra, il était gros, rougeaud et dégarni, mais ce qui attirait le plus l’attention c’était son immonde chemise à fleur…
« – On est pas aux pièces demoiselle ! Qu’est ce qu’il vous faut ? A vous voir je dirai qu’un implant oculaire d’origine drifter ferait l’affaire…Ne bougez pas je vous trouve ça de suite.
– C’est Bob qui m’envoie. Il m’a dit qu vous pourriez m’aider, mais je me suis visiblement trompée. »
Elle commença à reculer vers la sortie.
« – Vous les jeunes vous êtes toujours tellement pressés. Bob m’a prévenu que tu allais passer. Puisque tu es pressée, voici les conditions : tu payes d’avance, aucune garantie de résultat. Si ça marche tu repilotes d’ici quelques jours le temps d’ajuster le nouveau système à tes caractéristiques.
– Si ça na marche pas ?
– Pourquoi je te demande de payer d’avance à ton avis ? Le choix est entre tes mains. Tu le fais ou tu ne le fais pas mais il n’y pas d’essai. »
Voyant l’air fermé de Saya, il soupira.
« – Pressée et aucune culture en plus…On fait quoi alors ?
– On y va.
– ok, tu payes et on y va. En passant, On m’apelle le Finnois, tu peux entrer dans l’arrière boutique pendant que je ferme, j’ai pas envie qu’on soit dérangés ».

Le contraste entre la boutique encombrée et poussiéreuse et la salle d’opération hyperclean était saisissant.
« – Tu t’assoies sur la chaise d’opération. et tu te détends. »
Facile à dire, moins facile à faire.
« – Ca va picoter un peu, je dois me brancher sur ton plug cérébral. Je vais faire une scan puis je tenterai de réparer le bouzin. Mais d’abord… »
Elle sentit une vive douleur de piqure venant de son épaule.
La dernière chose qu’elle vit fut le visage rougeaud qui se penchait vers elle. Même pas le temps de protester.

Elle se réveilla dans son lit, la migraine était terrible.
elle fit le point.
Elle sentait ses membres et arrivait à réfléchir.
Elle n’était donc pas devenue un fedo ce qui en soit n’était pas une mauvaise nouvelle.
Elle s’assit lentement, attendit deux minutes que les vertiges passent.
Un mot manuscrit était posé sur sa table basse.

Voilà.
Quand tu te réveillera tu sera paumée mais tu pourras revoler d’ici quelques jours
Fly safe.
Le FINNOIS

Saya se laissa retomber en arrière.
Elle avait juste envie de vomir, mais elle était vivante, vivante…
Retour aux choses sérieuses.

4 réflexions sur « Fucking hardware ! »

  1. petite nouvelle pour expliquer mon absence…
    PC cramé, peut pas jouer !
    Mon hardware est heureusement à nouveau opérationnel (après achat de pièces de rechange :/)
    à bientôt

    Saya

  2. Comme dit G’kar, ça bouge un peu. Des goons campent P33, on s’est reset avec PH et Bob a finit l’aménagement du Titty ;).
    « Le finnois », chouette personnage en tout cas. Bon courage et à très bientôt.

    1. avec un peu de bol je serai là demain soir…
      j’espère juste que je pourrais reconfigurer mon mumble et eve rapidou c’est tout ^^, mais si tout va bien demain soir on reprend les bonnes habitudes, on sort on explose ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.