Minmatar tribes : Al’Halar

Le feu était visible de loin dans la plaine, une foule était réunie tout autour.
La cérémonie de départ des guerriers de la tribu battait son plein.
Le cœur d’Al’halar résonnait presque aussi fort dans sa poitrine que les tambours de sa tribu. Elle allait enfin recevoir la bénédiction du chef de tribu pour rejoindre la meute.

La meute, consécration des chasseurs des tribus de la planète. Cela faisait maintenant seize ans que l’unification avait eu lieu et tous les deux ans une nouvelle vague de chasseurs rejoignait le groupe qui assurait la protection des tribus.
Tous auraient aimé plus de chasseurs mais la production des vaisseaux n’allait pas plus vite sur cette petite planète aux ressources limitées.
Un bon chasseur devait avoir une monture, la sienne l’attendait visible au loin. Un jaguar flambant neuf, encore recouvert des peintures de guerre du clan.
Une bête de guerre racée, rapide et mortelle. Son pendant technologique.

Elle s’avança au milieu du cercle à l’appel de son nom.
Le chef s’approcha d’elle, sourit et hurla pour que tout le monde l’entende.

« – Voici Al’Halar, jaguar nocturne sera désormais son nom.
Puisses tu protéger ton clan, ta terre et faire honneur aux anciens.
Chasseuse tu seras.
Tuer tu devras.
Le souvenir de cette Terre aride qui t’as élevée restera toujours en toi.
Il est temps pour toi de rejoindre Jukurpa, de porter la mort sur nos ennemis. »

Al’Halar tendit la joue et le chef la taillada superficiellement avec le couteau rituel. La douleur était vive mais supportable.
Le chef ramassa une poignée de terre et y mélangea le sang recueilli sur la lame.

« – Tu es maintenant jaguar nocturne ! Vas vers ton destin»

Les acclamations de la foule se mélangèrent aux hurlement des trois nouveaux chasseurs de la tribu.
Ils se dirigèrent d’un pas sûr vers leurs montures, suivis de loin par la foule qui entonnait leur chant de guerre.

Dix minutes plus tard ils étaient en vol vers le lieu de rassemblement de la meute.
Les rifters, stiletto jaguar et autres wolf se rassemblèrent sur un point de warp.

« – Leader à la meute, une patrouille amarr a été repérée à deux jumps d’ici. On va aller leur rappeler qu’ici c’est chez nous. Cette terre nous appartient.
Alignez le tag. Jump dans 3, 2, 1, warp ! »

Al’Halar profita du jump pour observer sa terre s’éloigner, son foyer disparu rapidement dans le lointain.
Ils sortirent de jump à portée de la patrouille Amarr.
Quelques destroyers encadraient un prophecy, trois stilettos foncèrent pour bloquer toute tentative de fuite des intrus.

« – Pour la meute, la liberté ou la mort ! squads un et quatre focus les destros, squads deux et trois sur le prophecy ! »

Al’Halar fonça pour engager un dragoon et commença à ouvrir le feu. La prop à plein régime son jaguar bondissait, tenant à distance les drones mortels de son ennemi.
L’artillerie montée sur son jaguar fit son œuvre rapidement et le dragoon commença à dériver puis implosa. Prenant la position d’ailier elle couvrit un rifter, permettant à ce dernier de finir son destroyer.
Ils prirent tous les deux un peu de distance pour évaluer la situation. Le prophecy commença à vomir ses tripes d’acier dans l’espace, décompression subite. Une vilaine mort pour l’équipage.

« – Anchor sur moi, on se regroupe ! »

La meute se réunit autour de son leader. Deux chasseurs de la meute avaient été détruits, une dizaine d’épaves amarr dérivaient dans l’espace.
Un transport furtif équipé de salvager commençait déjà à récupérer tout ce qui pouvait l’être sur les épaves, la planète était pauvre et tout arrivée de matière première était la bienvenue.

« – Soyez fiers d’être dans la meute ! Ce fut un beau combat ! »

Ils restèrent deux heures en couverture le temps de finir la récupération.

C’est au retour que les choses se dégradèrent.
Ils arrivèrent en vue de la planète pour tomber nez à nez avec une fleet d’apocalypses.
Sept battleships les attendaient empêchant tout retour sur la planète sans engagement.
Al’Halar vit trois transports amarr s’évanouir au loin.

« – C’est un beau jour pour mourir ! On engage à droite, détruisez tout, ne lachez rien, soyez sans pitié, POUR LA MORT ! »

Le combat fut sans merci, et même si la meute sortit vainqueur de la bataille les pertes furent terribles.
Les douze assault ships restant se regroupèrent dans la strate haute de l’atmosphère.
Le jaguar d’Al’Halar était en surchauffe mais l’injection de nanite commença à faire son œuvre. Aucun dommage critique n’était relevé par les check-up automatiques.
Le groupe se sépara en entrant dans l’atmosphère, chacun se dirigeant vers les terres de son clan.

Ce qu’avait craint Al’Halar en apercevant les cargo Amarr partir de la planète s’était produit.
Les colonnes de fumées qui se dégageaient du campement principal de sa tribu ne laissaient aucune place à l’imagination.

Elle posa son jaguar le plus prêt possible du camp qu’elle apellait chez elle.
Ils avaient fait un massacre, mais elle ne trouva aucun cadavre de jeunes ni d’enfants.

Trop dure et rude pour pleurer.
Celà faisait longtemps que les minmatar ne pleuraient plus, leur histoire était remplie de ces tragédies.

Elle ramassa quelques vêtements épars et rejoignit le point de ralliement…

Le bûcher était visible de loin dans la plaine. Les quelques survivants avait réuni les corps et les avaient brûlé comme leur ancêtres l’auraient fait.

Ils étaient la meute.
Ils allaient trouver d’autre tribus, reformer la meute, libérer les leurs et raser l’empire de leurs ennemis.

Je suis Al’Halar,
je protègerai mon clan, ma terre et je ferai honneur aux anciens.
Je suis une chasseuse.
Je suis une tueuse.

Je suis Jaguar Nocturne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *