operation goldfish (chap1)

Nove venait de finir son discours.

De l’autre coté du studio d’enregistrement, Ryanis et Kyshar levèrent le pouce en tandem.

« – C’est bon NOVE, la comm a été relayée sur l’ensemble de nos stations et citadelles.
– J’espère bien vu le prix que je vous paye »

Kyshar tiqua

« – Comment ça payée ?  »

Ryanis la regarda en souriant

« – Chacun ses valeurs ma belle, moi le bénévolat c’est pas mon truc, tout travail mérite salaire.
– T’abuses quand même…
– Même pas ! Je pratique un prix d’ami pour ce type de prestation. »

Nove arriva dans le dos de Ryanis

« – D’ailleurs où tu en es des transfert de l’IT et des connections vers PH ? Je veux que tout soit en place le plus rapidement possible. Nos membres ne vont pas cesser de nous poser des questions si l’on ne fait pas ça vite.
– C’est en cours Nove, c’est en cours mais je ne peux pas aller plus vite que la musique hein !
– En parlant de musique tu me feras le plaisir d’arrêter tes conneries avec JFken, on ne peut plus rien faire dans son bureau sans entendre des pubs débiles…
– Marrant non ?
– Non. »

Ryanis soupira et nota dans sa todolist mentale de faire un backup sur l’holo environnement chez JFken le plus rapidement possible. Avec Nove on ne savait jamais

« – Je fonce au directoire, je suppose que tu ne viens pas Ryanis ?
– Tu supposes bien, j’ai juste horreur de ces réunion et tu sais bien que je suis toujours au courant de ce qu’il se passe. »

Nove lui fit un signe rapide d’acquiescement de la main et sortit rapidement avec Kyshar sur ses talons.
Ryanis ferma le studio tranquillement et se rendit dans l’une des salles de la station qui lui était réservée.

Trois techies étaient en train de bosser sur leur console.
Gaia leva la tête et croisa le regard de Ryanis qui lui fit signe de la suivre.
Elles s’isolèrent dans un local attenant.

« – Ca va Gaia ?
– Vivi, j’ai fini le debugging des comms, ça sera opérationnel pour la mise à jour de ce soir.
– Bien…
– Tu voulais me dire quoi ? Je suppose que tu as besoin de quelque chose…
– Oui. J’aurai besoin de tes services et de ceux de ta soeur pour une opération un peu différente de ce que l’on fait d’habitude…
– C’est à dire ? C’est pas pour être méchante mais on vient juste de retrouver un semblant de vie normale suite à l’opération du drifter…Et Saya me fait un peu la gueule donc tu vas gérer directement avec elle. Moi je ne l’implique plus dans un truc où elle n’a pas envie d’aller.
– Mouais mouais…Je vais aller voir Saya alors. Mais je peux compter sur toi ?
– Si Saya est ok je suis.
– AH, tu peux faire le backup de l’holo environnement chez JFken ?
– Marre du CALDA MONOI ?
– C’est ça oui.
– Je te fais ça tout de suite. »

Ryanis laissa passer deux jour surchargée par le travail qui s’abattait sur elle suite au changement d’alliance de Beyond Frontier.
Profitant d’une pause, elle se dirigea tranquillement vers le Titty, préparant un discours pour essayer de convaincre Saya de travailler pour elle une fois de plus.
La façade du titty était toujours décorée avec autant de gout…
elle esquissa une mimique de dégoût et entra.
La lumière tamisée et la musique calme contrastait avec l’agitation habituelle de l’endroit.
L’endroit était presque vide, une fleet devait être en cours.
Elle repéra Saya, installée confortablement devant une bouteille de tord boyaux minmattar.
Elle semblait attendre quelque chose.
Ryanis s’approcha.

« – Salut Saya, je peux?
– Tiens donc ! La maîtresse de l’ombre veut me parler ? Vas y assieds toi.
– Je ne vais pas passer par quatre chemin, j’ai besoin de toi et de ta sœur pour une mission noire.
– Tiens donc ? Y’a pas une section barbouze chez Beyond ?
– Disons que…J’ai besoin en cette période de changement d’une équipe en qui j’ai toute confiance.
– Ok.
– Ok ? Je m’attendais à un peu plus de résistance de ta part…
– Bof. Attends juste de savoir ce que je veux en paiement avant de te réjouir !
– Et tu veux quoi ?
– Je veux que tu réunisses les personnes sur la liste suivante. Tu te démerdes comme tu veux mais je veux organiser une fête au titty et je veux que ces gens soient présents. »

Saya lui tendit un sous bock avec une liste de noms ecrite à l’arrache.

« – Hummmmmm. C’est dans mes cordes. Briefing ce soir 19 heure salle 34 A 2. »

Elle se leva et sortit du Titty sans autre forme de procès, inutile de lui laisser le temps de changer d’avis.

Il lui fallait un pilote, un hacker et un porte flingue.
Ne manquait que le porte flingue, et elle savait pertinemment où le trouver…

Une réflexion au sujet de « operation goldfish (chap1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *