Sisters Of Eve : Double jeu

« NOUS PASSONS EN MODE ALERTE 3
SECTION D’ASSAULT 2 MOBILISEE
SECTION DE SAUVETAGE 3 4 ET 5 PREPARATION AUX DOCKS ASSIGNES
TOUS AU POSTES DE COMBAT »

Lisbeth écrasa sa cigarette, jura un coup et se précipita vers le dock A12.
Une bonne partie de sa section était déjà présente, la plupart déjà équipés.
Elle enfila sa combinaison d’intervention, vérifia son fusil d’assaut.
Les techs étaient en train d’embarquer dans la shuttle de sauvetage.

« JUMP DANS 15 SECONDES »

Elle s’assit à sa place dans la shuttle après avoir vérifié les casques de chacun des membres de son équipe.
 » – On va où Lisbeth ?
– J’en sais rien…Visiblement un sauvetage suite à un SOS. »
Elle sentit le jump dans tout son corps comme d’habitude. Les sauts d’urgences sont toujours plus violents pour l’organisme…

Miranda observa la scène depuis la passerelle du Nestor de commandement de la 5eme flotte des SOE.
Elle analysa rapidement la situation.
 » – Ouvrez les comms, toutes fréquences en clair.
– Roger Amiral, c’est prêt.  »

Elle prit une bonne inspiration. Le cirque allait commencer.

 » – Ici l’amiral Soyen, Amirale de la cinquième flotte, nous vous demandons de cesser le feu immédiatement. Nous lançons le sauvetage des survivants suite à l’article 507bis.
– Ici Lucas Enfield, nous sommes actuellement en train de prendre possession de ce système, ce sont des guristas. Des pirates. Nous vous demandons d’évacuer les lieux pour que nous finissions notre…nettoyage.
– Vous m’avez mal compris Monsieur Enfield. Je lance l’opération de sauvetage immédiatement, je ne vous demande pas l’autorisation. Toute action belliqueuse envers nous ou les survivants sera considéré comme une agression. A toute la flotte, passage en code rouge, autorisation de tir sans sommation.
– MAIS…VOUS OUTREPASSEZ VOS DROITS !
– Position de combat 25, lâchez les drones en mode offensif. Monsieur Enfield, toute intrusion dans notre espace sera désormais considérée comme une agression directe.
– PETASSE !
– Fin de communication. »

Miranda sourit pour elle-même.

 » – prévenez le haut commandement que nous intervenons, et trouvez-moi le dossier de ce Enfield qui ne connait rien au droit spatial que la cellule juridique attaque sa corporation.
– Oui amiral  »

Elle retourna vers la baie, les shuttles de sauvetage commençaient leur ballet dans l’espace.

La shuttle de Lisbeth se dirigea vers l’outpost, où ce qu’il en restait. Les restes d’un battleship étaient visibles dans l’infrastructure de la station.
L’un de ses hommes qui regardait par le hublot siffla
 » – La vache, ils les ont pas ratés. M’étonnerait qu’on trouve grand-chose de vivant là-dedans »
Lisbeth fit la moue.
« – Un putain de massacre oui…  »

Ils accostèrent sur un sas encore en état.
Lisbeth ouvrit le sas, l’air présent fut aspiré dehors immédiatement.
 » – Ok les loulous, on reste sur fréquence trois. Equipe un vers le reste du battleship, on a un blip là-bas avec un signal de survie actif. Equipe deux vous me suivez on fouille les quartiers d’habitation en priorité.  »

Lisbeth et son équipe progressait lentement, ils avaient réussi à passer par un sas sans l’endommager et une partie de la station était encore sous atmosphère. Les recycleurs fonctionnaient à fond, ça n’allait pas durer longtemps avant que tout lâche.
Ils trouvèrent quelques cadavres, surtout des troupes de combat et quelques techniciens.
 » – Lisbeth j’en ai un qui respire encore là. Je reste pour le stabiliser.
– Ici Lisbeth, envoyez moi une frégate médicale sur l’outpost, on a des survivants à évacuer.  »

Elle fit signe à son homme de rester pour stabiliser le blessé et continua l’exploration des quartiers de la station.
Visiblement l’attaque avait eu lieu par surprise car des traces d’évacuation d’urgence était visibles partout et les gens avaient tout laissé derrière eux.
Elle trouva même une peluche par terre…
Elle croisa le regard d’une de ses meditech. Il avait l’air désolé.
 » – On continue. Direction le quartier médical.  »
Cette partie de la station était dévastée. Ils durent forcer un sas de transfert pour y pénétrer.
 » – Attention on est en 0g et les débris sont partout…Faites gaffe.  »
Des corps gelés flottaient de temps à autre parmi les débris.
Ils se dispersèrent pour couvrir la zone plus vite, sans grand espoir.
 » – Lisbeth, j’ai une capsule de clonage active ici !
– Vivant ?  »
L’homme essuya la glace sur la vitre de la capsule et engagea le diagnostic.
 » – Vivante, mais par contre des dysfonctionnements de clonage sont détectés, rien de grave mais un coma profond.
– Ok on la ramène, branche une cellule énergétique de secours et tu fonces à la frégate avec ton binôme.  »

Lisbeth et le reste de son équipe continuèrent la fouille mais aucune autre capsule n’était active.
 » – Lucie tu en es où avec l’équipe un ?
– Evacuation critique terminée, sujet en situation critique dommages physiques importants mais elle vient d’être chargée dans la frig.
– Retour shuttle pour evac.
– Roger that  »

La shuttle accosta sur le nestor infirmerie.
Lisbeth et son équipe retournèrent au vestiaire pour ranger leur équipement pendant que les survivants étaient débarqués et emmenés en urgence vers les blocs de soin.

Miranda regarda les rapports vidéo.

 » – Passez-moi Enfield, comm cryptée enregistrement impossible  »

 » – Enfield. Ici l’amiral Soyen. Vous être prié d’évacuer le système qui est réquisitionné pour enquête par la corporation SOE.
– QUOI !
– Ecoutez-moi bien, je vous laisse trente minutes pour évacuer votre flotte. Vous avez massacré des civils. J’ai des preuves.
– MAIS CE SONT DES GURISTAS !
– Je ne crois pas qu’un enfant de cinq ans soit une menace. Evacuez la zone. Fin de communication.  »

 » – Passez-moi le haut commandement  »

Elle attendit deux minutes le temps de lancer les communications vers l’état major.

 » – Ici Soyen, j’ai pris possession du système. Je confirme la présence de trois wormhole dont deux donnant vers des destinations inconnues. Je lance l’exploration et je vous rapporte dès que possible les informations.  »

Elle sourit, elle avait fait d’une pierre deux coups.
Il avait juste fallut attendre que le conflit éclate pour prendre possession du système légalement.
Elle avait juste sous estimé la rapidité d’attaque de ce Enfield, mais on ne faisait pas d’omelette sans casser des oeufs.

Plus personne ne se mettrait sur leur chemin dans ce système. Elle s’assurerait que l’enquête dure le temps qu’il faudrait.

Une réflexion sur « Sisters Of Eve : Double jeu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.