The White Rabbit : March

March bidouillait les programmes des simulateurs quand l’alarme générale retentit.
Il lâcha sa tablette d’interface et fonça à son poste de combat électronique.
Il s’installa sur son fauteuil et se détendit les doigts. Les consoles étaient allumées, il était prêt.
March travaillait à l’ancienne, sur clavier. Il ne faisait pas confiance aux interfaces piratables. Le contact avec le clavier physique était aussi un bon moyen de rester les pieds sur terre et de ne pas perdre lien avec la réalité environnante.
Il était excité, il allait enfin pouvoir montrer qu’il était autre chose qu’un simple techie d’entretien.
Il lança son système et se connecta sur l’interface ECM du chaméleon de Myralen qui lui servirait de relais.
Tout était opérationnel, il était prêt.
Il suivit le combat engageant les frégates, il boostait les ecm et récoltait un max d’info sur les ships adverses en hackant le système de leur frégates en passif.
Plus il aurait d’infos, plus il piraterait vite leur système.
L’information c’est le nerf de la guerre !
Un hacker sans info, c’est comme une frégate sans armement, ça sert à rien.
Il avait quasiment forcé leurs défenses quand il détecta une activité électronique étrange, pas de blip radar aux mêmes coordonnées
Putain, un cloaky !
Avant même qu’il ne puisse donner l’alarme la fleet adverse jumpa sur un covert cyno qui venait de s’ouvrir.
Putain les enfoirés, cruiser, black ops et bombers !
Il lança sa routine de hack système pour essayer de blocker les battleships, mais son signal perdait de son intensité.
Mirayen avait disparu des écrans…Son relais aussi…Il avait perdu 30% de sa puissance d’émission et donc de sa vitesse de connexion.
Encore deux minutes avant hack système…Une éternité, il pianota comme un cinglé, coupant les comms pour éviter toute interférence, il avait entendu qu’ April était tombée…Il réussit à forcer l’entrée des systèmes adverses en manuel…Il se concentrait au maximum, s’empêchant de penser à ce qu’avait pu devenir sa sœur.

Ce n’est pas pour rien que Myralen lui avait fait confiance, il était un excellent hacker.

Il restait encore deux rattlesnakes sur le field, il commença à ressentir les vibrations des impacts sur l’outpost. Leurs défenses étaient en train de tomber sous les coups de boutoir de la fleet adverse.
Il prit le contrôle d’un des black ops et le précipita vers son voisin tout en dirigeant les tirs de ses sentries vers des cruisers proches.
Il sema une pagaille sans nom pendant exactement 37 secondes…Le dernier des rattlesnakes en profita pour warp out. Celui qu’il identifia comme le ship de Saya fonçait vers l’outpost à pleine vitesse, réduit à l’état de semi épave. Elle était sans doute déjà morte…

Il perdit le contact avec les ships adverses…Cette fois c’était fini pour de bon. Il n’avait plus la puissance nécessaire pour retenter un hacking.

L’impact du battleship sur l’outpost fut monstrueux. La structure même de la base en fut affectée, les grincements des poutrelles en train de plier étaient horrible…
Tout s’éteignit et il passèrent en économie d’énergie sur cellule de secours.
Une explosion secoua la coursive où il se trouvait.

Il se releva, il était blessé mais que des égratignures. Ca puait l’acier chaud et le plastique brulé…Il évacua la salle et tente d’atteindre le poste de secours.
Dans la lumière rouge intermittente, il trouva un paquet de cigarette sur le cadavre d’un soldat qui n’avait pas évacué. Il se l’alluma.
Il toussa comme un damné, mais comment Saya pouvait elle supporter ça ? quand on pense qu’en plus c’était mauvais pour la santé !
Ouais, enfin…Finalement ce n’est pas ça qui l’avait tué Saya…
Il jeta la cigarette par terre. Il ne risquait pas de mettre le feu…
Il finit par arriver au poste de secours après plusieurs détours.
Il était dévasté, le médecin de bord et son infirmier étaient tous les deux morts, écrasés par un poutrelle de soutènement.
Sa sœur était dans un clone bay, visiblement en cours d’activation, elle avait une chance de survivre. Il mis la cellule en mode survie pour faire durer le plus longtemps possible…Cela lui sauverait peut être la vie. Peut être…

Il s’assit à proximité.
Il toussa, mais cette fois du sang lui emplit la bouche…Beaucoup trop de sang pour une blessure bégnine. Il cracha.
Il commença à se sentir faible et sa vue se brouillait lentement.
Il avait froid.
Il ne devait surtout pas s’endormir ou il ne réveillerait jamais
Il ne devait surtout pas s’endormir
Il ne devait surtout pas..quoi déjà ? Il avait sommeil, terriblement sommeil.
Surtout pas…
Il ferma les yeux.

Le sauveteur des Sisters of EVE le trouva là, mort depuis quelques heures. Il checka la clone bay par pure routine et fut extrêmement surpris de voir un clone activé. La cellule énergétique était en fin de vie.
Pourvu qu’on puisse au moins sauver celle là…Il ne restait aucun survivant à part la pilote extraite du rattlesnake…Et encore elle était bien amochée, presque mourante.
Il y avait des jours ou il se demandait vraiment pourquoi les capsulers aimaient tant se massacrer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.