The White Rabbit (part 3)

OPERATIONS

« – En formation de combat, Lapin tu me couvres.
– Ok April »
L’intercepteur customisé d’April engagea le croiseur minmatar, Saya couvrait ses arrières avec son Worm tout en lançant ses drones sur la cible.
Le cruiser n’arrivait pas à toucher April, mais lâcha ses drones pour s’en dégager.
« – Lapin… ?
– Je suis dessus April. »
Le cruiser privé de cette dernière barrière de défense se retrouva comme une biche sur une autoroute devant un poids lourd…En mauvaise posture…
« – Ramène tes drones, Lapin.
– Mais ?
– OBEIS ! »
Saya désengagea ses drones, et resta en couverture.

Deux minutes plus tard April lâchait le point et laissa le cruiser s’enfuir, enfin ce qu’il restait du cruiser…
« – Ok April tu m’expliques ?
– On vient de gagner 100 millions d’isk vite fait. Mirayen sera content.
– Heuuu…C’est-à-dire ?
– Je l’ai rançonné. On a besoin d’argent en ce moment et c’est plus important que d’ajouter une petite croix sur nos ships non ?
– Pas faux…
– Retiens bien ça Lapin, tu ne tues jamais un pilote rançonné, tout se sait vite et rester correct permet d’être sûr d’empocher de l’argent facile.
– je retiens.
– Allez on rentre ça suffira pour aujourd’hui. »

Une fois dockés dans l’outpost, Saya et April se retrouvèrent dans le hangar. Des techies s’affairaient autour d’un Blackbird fraichement volé à la navy.
« – Belle bête.
– Oui Mirayen va se faire plaisir, je crois qu’il est en train de le modifier pour poser un cloak covops dessus…Et modifier le système d’armement…C’est son truc de modifier les ships Calda pour en faire des bêtes de guerre. C’est lui qui a fait les plans pour bidouiller mon raptor.
– Le whiptail ? C’est lui aussi ?
– Et oui, notre chef a plein de talents cachés…Mais tu en sais quelque chose, coquine. »
Saya rougit. Oui, un petit écart suite à une grosse soirée arrosée. Quand elle s’était réveillée, Mirayen était déjà parti depuis longtemps.

Un appel général à tous les pilotes se répercuta sur le cloisons du hangar. April sembla surprise et se dirigea vers la salle de briefing avec Saya sur ses pas.
Mirayen était déjà là, entouré de la majorité des pilotes de l’outpost. C’est-à-dire une petite vingtaine à tout casser.

« – Bonjour à vous pilotes, J’ai de mauvaises nouvelles. Une petite corporation vient de s’installer à trois jumps d’ici. Ils ont déjà posé une POS et semblent vouloir s’installer durablement. D’après mon intel, il s’agirait de la première vague d’une alliance en formation. On risque donc de voir rapidement débarquer un grand nombre de pilotes dans le coin qui vont tenter de nous foutre dehors.
Notre dernier raid nous a couté cher, nous avons a peine de quoi entretenir notre petite flotte. Le portail expérimental a été un échec et nous a couté trop de vaisseaux ou de pièces détachées pour les réparations.
J’ai bien tenté d’entrer en contact avec cette corpo mais il semble qu’ils ne veulent aucune négociations.
Nous avons donc deux choix : soit nous restons et on les fout dehors. Soit nous partons nous enfoncer un peu plus dans les territoires libres en sachant que nos problèmes d’approvisionnement ne feront qu’empirer.
– Aucun soutient des Gurista ?
– Non. Ils sont déjà bien occupés actuellement.
– Ca va être compliqué Chef…
– Je vous ne vous ai jamais promis une vie facile. La liberté a un coût. Quelquefois exorbitant. Tenez vos vaisseaux prêts. »

Tous les pilotes se levèrent, les semaines qui venaient allaient être tendues.

« – Saya ! April vous restez ici, je dois vous parler. »
Saya échangea un regard avec April qui haussa les épaules. Elle non plus ne savait pas de quoi il s’agissait.

« – J’ai un ou deux trucs à voir avec vous, April, tu vas prendre en main les pilotes de frégates. Tu me sélectionnes les cinq moins bons et tu les entraines pour la protection de convoi.
– Toi tu nous prépares un évac …
– Je pare à toutes les éventualités. Saya tu vas prendre ton ship et t’entrainer avec.
– OK, mais ça fait déjà un moment que je le pilote…
– L’autre.
– Quel autre ?
– Ton scorpion, on va avoir besoin de soutient lourd sur ce coup là. Il est un peu…modifié…
– Ah ?
– Tu as de l’expérience avec les drones maintenant, mais il faut t’habituer à la nouvelle interface de commande et aux nouvelles fonctionnalités. OK ?
– Ok Mira, ok…
– Allez les filles au boulot. Ca risque de pas mal bouger dans les prochains jours. »

Le lendemain Saya se présenta au hangar pour prendre possession de son scorpion…Il avait été repeint aux armes du gang…Mais extérieurement rien ne semblait trop le différencier de son ancien battleship.

Un techie s’approcha.
« – C’est toi qui va le piloter ?
– Oui…
– Alors suis moi que je te présente ton nouveau joujou. On a gardé la base du scorp mais on l’a modifié pour accueillir des sentry et un gecko. Tu auras également un set de light drones.
Quand aux missiles tu as perdu un laucher mais il t’en reste cinq.
– Ok…Autre chose ?
-tu t’en rendras vite compte. »

Una alarme assourdissante retentit dans le hangar

« – SCRAMBLE ! SCRAMBLE ! TOUS LE PILOTES A VOS SHIPS, INTRUSION DANS LE SYSTEME, TOUS LE PERSONNEL NON NAVIGANT AUX TRANSPORTS ! EVACUATION IMMEDIATE ! CECI N’EST PAS UN EXERCICE ! »

Le techie pâlit…Saya lui sourit.
« – Vas y, je m’en sortirai. »

Elle sauta dans son pod et intégra le battleship.
Pfuuuu même pas eu le temps de sympathiser avec la bête. Ca va être tendu.

« – Fleet dedock, fleet dedock, alignez la moon III. »

Toute la fleet dédocka et aligna la moon, un silence de mort régnai sur les coms, elle remarqua le whiptail d’April qui volait non loin de son battleship.

« – On va devoir prendre le fight sur l’outpost, le temps que les transports jumpent. Voici mes consignes : une fois que les transports ont jumpé, on rompt le combat et chacun essaye de sauver ses miches. Les coordonnées de rendez vous sont entrées dans vos systèmes de bord.
On a pas eu le temps de se préparer. Respectez les consignes de vos FC, bonne chance à tous. »

L’attente commença. La fleet était en ordre dispersée pour éviter un bullage complet qui les empêcherait de bouger rapidement.

Ils avaient un avantage, chacun des pilotes pouvait travailler indépendamment des autres.

« – Fleet au scan à 25°, 25 frégates, 3 croiseurs de support. Préparez vous à l’engagement. »

Saya passa sur comm privée
« – April ?
– Je suis occupée là.
– Ca pue, ils vont nous faire un sale coup là…
– Pourquoi tu dis ça ?
– Tu engagerais avec juste des frigs toi ? Alors qu’ils ont déjà l’intel sur notre position ?
– En effet… »

Le fleet sortit de warp à 50 km de Saya…

« – ENGAGEMENT , FOCUS LES LOGIS »
C’était parti, Saya lança ses sentrys, et commença à bombarder les logis selon le target calling de Mirayen.
Mirayen faisait son taff avec son blackbird modifié et empêchait la logi adverse de couvrir les frigs engagées en dogfight contre les pilotes d’April.
Le combat dura 15 bonnes minutes…15 minutes interminables pendant les quelles une bonne partie de la fleet adverse avait été détruite ou endommagée.

« – Sortie des transports, couvrez les ! Ne laissez aucune frig les eng…cruuuuuuuuuuuuuuuu
– PUTAIN !
– MIRAYEN DOWN MIRAYEN DOWN !
– C’EST QUOI CE BORDEL ?
– COVERT CYNO COVERT  CYNO…ahhhhhhhh…shhhhhhhhhhhh
– COUVREZ LES TRANSPORTS COUVREZ LES TRANSPORTS ! »

C’était la voix d’April, Saya s’interposa entre la fleet qui venait de cyno et l’outpost, les deux autres rattlesnake à ses cotés, elle compta 12 croiseurs et au moins 5 blackops, une dizaine de bombers avait déjà cloak, il devaient être en train de se positionner.

L’un des transport explosa…Un raid de bomber sans aucune pitié. Les deux autres jumpèrent quelques secondes plus tard.

« – ENCULES ! CE NE SONT QUE DES CIVILS ! »

Le battleship de Saya commençait à souffrir sous le coups de boutoirs répétés des blackops…

« – April ?
– …
– APRIL ?
-… »

Seuls des parasites répondaient à ses appels.

« – Saya à fleet, Saya à fleet, désengagez, désengagez, sauvez vos miches, on vous couvre avec les BS, on ne pourra jamais se barrer avec les gros culs de toute façon.
– Ok leader, on désengage…Bonne chance ».

Il ne restait bientôt que les trois rattlesnakes sur le field…

« – Bon les gars, nouvelle tactique !  TOUS SUR CELUI DE DROITE ! »

Après dix minutes de combat acharné sans aucune chance de succès, le Rattle de Saya ressemblait à une boule de feu…
Impossible de contrôler, elle se précipitait vers l’outpost sans pouvoir changer de direction ou sa vitesse…La propulsion bloquée à fond, Saya ne voyait déjà plus de son œil droit, un éclat avait perforé son pod…Ejection de pod impossible.

L’impact fut énorme…Puis le silence…

Elle se réveilla au son de ses propre hurlements…Son bras gauche semblait bruler comme l’enfer, son œil droit ne voyait définitivement plus.
Elle suffoquait dans son pod surchauffé, une lumière rouge clignotait…
Elle accueillit le comas comme une libération.

Lumière
« – on va la perdre, on va la perdre…SAYA RESTE AVEC NOUS ! »
Des bips, lumières crues, des faces masquées qui se penchent sur elle…
« – Elle plonge !! »

Lumière
Elle se réveilla en hurlant.
Elle regarda autour d’elle, elle était dans une chambre blanche, aseptisée. Elle n’était pas attachée. Elle tenta de se mettre debout et tomba sous son propre poids…Elle remarqua alors son bras droit en métal…Elle sombra juste après avoir entendu la porte s’ouvrir.

Lumière
Cette fois elle ne hurla pas. Elle avait la sensation qu’on l’ avait été sanglé sur son lit.
Elle ne ressentait plus aucune douleur mais plutôt un état apathique. On l’avait drogué…
Elle ouvrit les yeux, toujours la même chambre.
Elle avait soif…Et faim…
Une silhouette était en train de faire quelque chose au dessus d’elle.
« – Vous êtes en état de choc. Restez tranquille vous êtes hors de danger. »
Elle voulut dire quelques mots mais sombra dans le sommeil .

Lumière
Elle était réveillée quand la jeune femme qui s’occupait d’elle entra.
« – Salut.
– Bonjour Saya, tu as l’air mieux aujourd’hui.
– Où je suis ? et ça fait combien de temps que je suis là ?
– Tu es dans un ship hôpital des Sister of EVE, et ça fait trois mois que je te soigne.
– TROIS MOIS ! Et les autres ?
– Saya calme toi, tu n’es pas encore en état pour ça. Tu es une miraculée. »
Saya se recoucha, rien que l’effort de se relever lui avait retirée toute énergie.

Les progrès furent lent…L’adaptation à son nouveau bras et son implant visuel demanda de la patience, ce qui n’étais pas la qualité principale de Saya.

Six mois plus tard, elle marchait seule et arrivait à se servir de son bras pour manger et boire sans broyer sa fourchette ou exploser son verre.
Lucie, son infirmière et rééducatrice était très fière de son élève.

Après une séance très difficile de rééducation, Saya entama la discussion.
« – Dis moi Lucie, il est peut être temps que tu m’expliques comment vous m’avez trouvé et ce que sont devenu mes amis…
– Oui il est temps. Nous sommes arrivés sur le champ de bataille après l’appel au secours d’un transport qui nous a donné la position de votre outpost. Les sisters of EVE sont là pour cela, aider les habitants de new Eden, et nous le faisons sans distinction de race ou d’histoire. On t’as trouvé mourante dans ton pod. On t’as évacué et tu as survécu aux opérations. Tu as une vraie rage de vivre, mais une fois opérée nous ne pouvions qu’attendre que tu sortes du comas. On soigne les corps mais rien ne fera survivre quelqu’un qui a décidé de partir.
– Il y a eu d’autres survivants ?
– Oui Saya, chacune de nous s’occupe d’un patient, votre identité est modifiée quand vous êtes recherché…On remet vos compteurs à zéro avec CONCORD. Tu étais la plus endommagée, les autres se sont déjà dispersés au quatre coins de New Eden.
– Ah…
– Je suis désolée, je vais me renseigner si tu veux. Ah et tiens au fait, je n’ai pas le droit, mais vu les circonstances et ton insistance pour reprendre tes mauvaises habitudes. »
Elle lui glissa un paquet de cigarettes et un briquet dans la main.
« – Je te laisse digérer ça seule. Je pense que tu préfères. »

Elle resta à fumer devant la verrière blindée qui offrait une vue magnifique de l’espace environnant.
Et maintenant…Qu’est ce qu’elle allait faire ?

2 réflexions sur « The White Rabbit (part 3) »

  1. Un joli don que ces petites histoires.
    Quand on a commencé, on ne peut plus sans défaire… 😉
    Comme Darlika, cette donzelle mal léchée, je dirais « La suite, la suite, … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.