Un blackhole peut en cacher un autre !

Un œil, puis le deuxième.
Saya reconnait sa cabine, premier moment de soulagement, au moins elle est rentrée chez elle hier soir.
Un grognement à coté d’elle, elle soulève le drap…
Merde, celui là elle ne se rappelle même plus de son nom, tant pis.
La douche est salvatrice.
Un moment de paix pour se remémorer la soirée d’hier au twitty.

Tout avait commencé tranquillement, une soirée à servir les pilotes. L’alcool, la fumée, les avances des mecs trop éméchés pour se rappeler de sa réputation de briseuse de rêve si ce n’est d’autres choses plus sensibles.
Elle essuyait le bar quand une nouvelle tête fit son apparition.
Une jolie fille qui s’assit au bar comme si il lui appartenait. Une attitude hautaine, les yeux cachés derrière des lunettes de soleil.
Au bout de cinq minutes Saya commença à s’impatienter.
« – J’te sers un truc ? C’est pas une citadelle ici.
– Oui pourquoi pas. Un blackHole sera parfait.
– Un blackhole pour la nouvelle, ça fera 50 isk.
– J’ai un compte ici.
– Crédit a été poddé hier et son corps flotte du coté de chez Mittani…Tu payes je te sers, tu payes pas, tu bois pas.
– Rien à redire, t’es bien comme on m’avait dit. Je t’échange mon verre contre une histoire.
– Une histoire…J’ai l’air de faire quoi là ? Une marelle ? Et comme pourboire tu me racontes un histoire avec des fées et des lapins ? »
La nouvelle leva la tête, croisa le regard de Bob, et lui fit un signe de la tête.
Bob posa la main sur l’épaule de Saya.
« – C’est ta pause gamine, prenez la table du fond.
– Hé mais qui te dit… »
La pression se fit insistante.
« – C’est ta boss louloute, alors tu embarques une bouteille et tu la suis. »

Saya en profita pour piquer une des bouteilles de la réserve spéciale de Bob et traça son chemin en suivant sa « chef ».
Marrant elle n’aurait jamais cru que ça pouvait être elle la boss de la corp, comment une louloute aussi frêle pouvait diriger un tel bouzin ? Mais bon ce n’était pas du haut de son mètre 65 qu’elle pouvait elle non plus en imposer.
Nove se posa à une table qui se libéra après qu’elle eut dit quelques mots aux capsulers installés là et fit signe à Saya de s’asseoir.

« – Alors comme ça c’est toi Saya, je suis contente d’avoir un peu de temps pour qu’on discute.
– Et de quoi ? Tu sais je ne te connais pas et parler chiffon c’est pas mon truc.
– Tu connais la corp et son histoire ?
– Un peu, sans plus, je suis arrivée ici parce qu’il y avait de la lumière et surtout qu’à force de chasser tes pilotes sur querious j’ai fini par sympathiser. Mais tu vois,moi et la politique ça fait deux.
– Oui j’ai lu les rapports. La finesse ça n’a pas l’air de faire partie de tes qualités en effet. Mais tu vas quand même m’écouter, tu as postulé pour la section propagande non ? Alors ça serait quand même bien que tu connaisses un minimum l’histoire de la corporation avant d’en parler!
– Ça se défend…D’ailleurs j’ai pas eu de nouvelles de ma candidature.
– Normal tu as fait ça n’importe comment, va falloir te discipliner un peu.
– Je peux pas c’est génétique. Après je fais ressemble à un fedo, c’est une allergie extrêmement rare…
– Passons. Donc notre corp existe depuis plus d’un an, fondée sur les restes de EX-F, notre bande de cinglés c’est vite retrouvé une identité bien à elle tout en restant chez BRAVE.
Evidemment, les conflits d’Ego existaient déjà à l’époque mais mon charisme hors du commun, et l’appuis d’un ou deux bras musclés de location m’ont permis de garder les rênes.
– Bras musclés de location?
-On ne rigolait pas avec la discipline à l’époque. »
Elle leva les yeux vers une table ou des pilotes encourageaient une newbros à montrer ses seins, une « tradition » partie d’une blague de JFken…Jfken, recruteuse fan de monoï, et la première pour faire des blagues au nouveaux.
« – Enfin bon, il faut bien que jeunesse se passe. En tout cas ça tournais sévère à l’époque et nous étions empêtres dans un conflit bien sanglant. Pas une soirée sans son lot de podés, des explosion par centaines…C’est d’ailleurs à cette époque que j’ai rempli mon tableau de chasse…Enfin passons, c’est une autre histoire ça. »
Saya déboucha sa bouteille et se versa un verre plein. Elle sentait venir la soirée de causette…
Incroyable comme cette nana lui donnait l’envie de boire. Elle s’accrocha et tenta de faire bonne figure.
« – Donc évidemment la conséquence des conflits c’est que naissent des tensions et que certain se voient pousser des ailes et des prétentions qui me gênent.
– On revient aux gros bras…
– Non, enfin pas officiellement, même si certaines chutes de coursives ou appontages ratés suite à une mal-fonction du système de guidage pouvaient paraître suspectes à certain.
– Et évidemment aucun rapport avec toi…
– Evidemment. Mais certains ont cru bon de s’obstiner. Nous ne pouvions continuer dans cette voie alors lui et ses disciples sont partis d’eux même. Nous les avons laissés partir tranquillement, sans heurt, bon on ne pouvait pas empêcher certain de prendre l’initiative de les détruire à vue. J’étais évidemment contre.
Mon haut sens de la diplomatie ne m’aurait pas permis de m’abaisser aussi bas. Je n’en avais pas besoin de toute façon. Il faut bien s’amuser de temps en temps. Et puis Ryanis était là pour couvrir nos arrières. On la payait assez cher pour ça.
– Et donc ?
– Et bien, une fois les fauteurs de trouble dégagés la voie était libre à nouveau. Une nouvelle période de calme et de sérénité dans la corporation.
– Moins d’accident de coursive ?
– J’avais lancé une enquête et certaines réparations ont été effectuées en urgence, il faut bien calmer la plèbe. »

Son ton montait plus haut à chaque nouvelle gorgée de son blackhole.
Vous savez ce que c’est un blackhole ? C’est un alcool matarr distillé sur la planète sigma45g6 avec des fruits que même la faune locale ne mange pas. Pour évacuer la toxicité des fruits après distillation, on fait macérer un jukta dedans pendant un an…Le jukta c’est une sorte de poulpe qui excrète de l’encre qui donne la couleur noire mazout du blackhole. Le mélange ainsi obtenu est filtré (bien qu’il existe des cuvées spéciales avec le Jukta encore dans la bouteille) et mis en bouteille en céramique…Y’a que ça qui résiste à long terme!
En gros, c’était normal que Nove parle de plus en plus fort au fur et à mesure que son verre se vidait.
Un vrai poison ce truc.

« – Enfin voilà Beyond tournait bien,et malgré des tensions liées au fait que l’on refuse d’aller s’enterrer en FW on a continué à faire notre place chez Brave. Mon boulot c’est de calmer les Ego des uns et des autres.
– A grand coup d’accident…Ça j’ai bien compris ! »
Un sourire carnassier traversa le visage de Nove.
« – Ben tu es moins stupide que ce que je pensais, mais maintenant que les postes vitaux sont aux mains d’amis ces accidents se font vraiment rare.
– Rare ça ne veut pas dire jamais…
– Mouais…En attendant grâce à mes compétences de leadership et mon charisme qui m’a permis de me faire des amis bien placés chez PH, nous sommes désormais implantés dans Fade ! Bon c’est sûr que tout le monde dans Brave n’apprécie pas mes relations.
– Bon c’est intéressant tout ça mais pour moi ça reste de la politique. Je suis plutôt branchée pewpew…
– Branchée pwepwe et coincée comme un puceau Amarr dans un bordel. J’abandonne. »

Saya finit son verre et se dirigea vers le bar pour reprendre son service.
Bob la regarda en souriant.
« – Alors Saya, encore vivante ?
– Intéressante rencontre…C’est un peu comme parler à un crotale mégalomane…En tout cas c’est clair que vais éviter de la contrarier. Un accident est si vite arrivé !
– Bof, tu sais elle parle beaucoup mais c’est son boulot qui veut ça. Diriger une grande corp oblige à prendre des décisions qu’elles soient populaires ou pas, alors forcément ça finit par déteindre sur sa personnalité.
– Mouais. Un crotale ça reste un crotale. Que ce soit par obligation ou non ! Sa nature reprendra vite le dessus.

5 réflexions sur « Un blackhole peut en cacher un autre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.