Une Fleet peut en cacher une autre !

Saya était derrière le bar du twitty, le Finnois avait oublié de lui préciser une chose après l’opération, la durée de la convalescence et de la synchronisation de son nouveau software avec les systèmes embarqués des différents ships qu’elle pilotait.
Cela faisait déjà quelques semaines qu’elle tentait de piloter mais des migraines très violente ainsi que des crashs impromptus était venus gâcher la fête…
Heureusement tous ces effets secondaires avaient tendance à se réduire de plus en plus, elle se sentait quasiment opérationnelle.

La foule habituelle buvait, discutait, débatait, se droguait aussi…La routine du Twitty. Visiblement les pilotes avaient fait une sortie en bomber plus tôt dans la journée, sortie qui s’était révélée fructueuse en cibles.
Saya servait une bière à un pilote qu’elle ne connaissait pas quand elle remarqua qu’il était l’heure qu’elle aille se préparer pour la sortie du soir.
Elle croisa le regard de Bob qui lui fit signe d’y aller.
Pas besoin de courir ce soir, elle était largement dans les temps.
Checkup du harpy. Elle caressa des yeux les lignes de son assaultship avant de sauter dans son pod pour les vérifications d’usages.
Comm ok.
Munitions ok.
nanites…Ça c’est pour ceux qui veulent survivre, pas besoin.
Le FC donna les consignes, nous étions un vingtaine, des harpys, quelques scimitars et un sabre. Nous allions juste attendre une fleet d’autres frenchies qui traînaient dans le coin, fleet commune ce soir pour aller chercher des noise à nos voisins les PH dé-bleutés pendant mon absence.
La fleet tant attendue arrive pile à l’heure, une fleet de cynabals arty avec logi, parfaitement complémentaire de la notre.
Au passage, Un petit coucou à Tamzara et Aya que je n’avais pas croisé depuis un moment.
Au final une quarantaine de pilotes, la bave aux lèvres, prêts à en découdre.
C’est parti, dedock et on se dirige vers le terrain de jeu 4 jumps plus loin.

En chemin, on croise une fleet de circle of two, le jeu des alliances entre nos alliés d’un soir et ces ennemis, les amis de mes ennemis qui sont en fait mes amis ce soir, enfin un truc du style quoi…Quand je pense que j’ai faillit être diplomate !
Enfin tout roule et c’est donc trois fleets que voit débarquer PH dans son jardin.

Notre fleet splitte en deux cyna d’un coté, harpy de l’autre, pour des histoires de vitesse de warp, de placement et de distance d’engagement.
Et pour engager, ça engage ! Les PH nous sortent une doctrine cormorant, et également de la logi, les ships volent dans toutes les directions, jump sur jump, les distances d’engagement sont le maître jeu entre les souris et les chats, nous accrochons pas mal de cibles et notre logi ne nous tient pas sur le long terme mais nous permet d’évacuer le field avant le boom, donc parfait.
Les kills s’accumulent, franchement on s’en sort bien, très bien même.
Notre FC connait son affaire, la moindre erreur de placement ou de distance nous coûterait la fleet. Il en fera une petite d’ailleurs qui nous coûtera quatre harpy d’un coup…Mais bon ce n’est rien comparé au tableau de chasse qui se remplit rapidement.

Au bout d’une heure à jouer avec les PH, notre fleet décide de faire un break en safe, nos alliés d’un soir décident de rentrer, de notre coté nous avons perdu sept harpy et notre puissance de feu ne suffit plus à annihiler rapidement nos adversaires. Ordre est donné de rentrer.
Le retour est toujours un peu périlleux, surtout que PH n’a pas l’air super motivé à nous laisser partir.
Au final, on docke.
Vivante, pas de migraine, pas de crash…Et 27 nouvelles victoires au compteur !
Un retour en fanfare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.